Accueil » Comprendre l’insomnie chez l’enfant

Comprendre l’insomnie chez l’enfant

par Eva
insomnie

En général, l’insomnie sous-entend le manque de sommeil chez un individu. Elle se manifeste également par des interruptions périodiques du repos. Chez un enfant, c’est une situation qui peut vite devenir handicapante si l’on ne prend pas la mesure des choses. Il devient impératif pour les parents de trouver rapidement des solutions à ce problème. Avant tout, il leur faut connaître les causes de ce phénomène ainsi que ses manifestations. Ce guide saura répondre à vos différentes interrogations !

Un espace de couchage inadéquat

La conséquence de l’inconfort est toujours un sommeil de mauvaise qualité. Heureusement, des aménagements comme un canapé convertible avec matelas conditionnent une personne pour un repos apaisant. La literie étant le point qui revient le plus souvent dans la gestion de l’insomnie, il est important que celle de votre enfant soit de qualité. De cette façon, il appréciera les moments qu’il y passera. Il existe une large gamme d’articles pour vous aider dans ce sens.

L’ambiance qui règne dans la chambre à coucher a aussi son impact sur le bien-être ou le mal-être de l’enfant, au coucher. Veillez donc à y installer un bon éclairage.

Le moindre changement dans les habitudes du coucher perturbe le cycle du sommeil

Le coucher s’apprend à l’enfance par l’institution d’une routine. C’est une succession d’habitudes que le bébé relie au sommeil à partir de 6 mois. Au début, ce peut être la dernière tétée, la berceuse ou une histoire. Avec le temps, le brossage des dents et une petite discussion peuvent aider un enfant à se préparer à dormir.

À partir du moment où le rituel est ancré, toute modification est susceptible de perturber le cycle. La réponse à ce changement sera certainement un refus de se mettre au lit. Les plus téméraires font des crises de colère s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils désirent.

Le coucher est un moment délicat qu’il est important de préparer avec l’enfant. Si celui-ci le vit comme une séparation, il pourrait redouter cet instant chaque fois qu’il se présente. Dans ce sens, il est autant opportun de savoir choisir un matelas que de trouver le bon moment pour y bercer le bébé. La transition est progressive afin d’éviter des troubles du sommeil liés au refus de faire les nuits dans son lit.

Le mode de vie : un facteur clé dans l’insomnie chez les plus jeunes

Le rythme et les conditions de vie représentent un vecteur qui peut encourager ou pas les difficultés d’endormissement chez l’enfant. Lorsqu’ils ne sont pas bien gérés, les stimulants occasionnent des troubles du sommeil chez les plus jeunes. Agissant sur le cerveau, ils les prédisposent à un état d’excitation et de dépense énergétique. Lorsque c’est le cas, votre enfant n’est pas disposé à se mettre au lit. Les sources d’excitation courantes à éviter sont les écrans et les boissons énergisantes et excitantes.

D’un autre côté, l’état affectif dans lequel grandit un enfant peut être la source de ses difficultés liées au sommeil. L’angoisse et le stress sont des sentiments incompatibles avec la détente. S’il représente le lot quotidien ou temporaire d’un enfant, il est prévisible que son sommeil connaisse des perturbations. Un lit, même s’il devient très confortable, ne pourra rien y faire. C’est seulement en identifiant l’origine de l’anxiété et en rétablissant le calme que les nuits pourront de nouveau être paisibles.

En résumé, l’insomnie est un phénomène observé de différentes manières chez les enfants en fonction de la tranche d’âge. Les raisons pour l’expliquer sont directement en rapport avec l’enfant lui-même, ou ses habitudes de vie. La recherche et la mise en œuvre de solutions nécessitent de la patience et de la méthode. La prise en charge en sera alors définitive et efficace.

Facebook Comments